16 de dez de 2013

Qui est Elaine Perle Noir?

"PERLE NOIR - HISTOIRE DE VIE D'UN MÉDECIN RÉUSSI FEMME DE COULEUR"
ELAINE PEREIRA DA SILVA
version par ADRIANA MARIA SILVA SANTOS

Mon nom est Elaine Pereira da Silva, je sus né à 1963, dans la ville de São Paulo, je suis noire. Ma mère, qui est décédée em 1989, etait servité. Mon père, maçon, décédé em 2005. Depuis une dizaine d'années, malgré la pauvreté généralisée, rêvait de devenir médecin. Ma mère m'a toujours encouragée à étudie.

A travaillé à partir de quatorze ans et, lorsque vous avez terminé la 2 degré, j'ai réalisé que les rêves ne sont pas un passeport pour entrer dans l'école de médecine
J'ai essayé de me dire, en étudiant la biologie et j'ai obtenu mon diplôme en 1985. Le désir d'être un médecin, cependant, a continue. Une des phrases qui guident ma vie (et il est sur ​​la couverture de mon livre) est ce fragment de la chanson "Club de le Coin n ° 2" par Milton Nascimento, Lô Borges et Márcio Borges: «Pourquoi at-on appelé les hommes, aussi appelé rêves et rêves ne vieillissent pas".
Après des études de biologie, j'enseigne la nuit et faire pré-universitaire école préparatoire dans la matinée. J'ai fait six mois en 1986 et je n'ai pas la médecine. L'année suivante, j'ai fait une année et à la fin, j'ai passé deux collèges privés: PUC - SP et Puccamp.

Pour moi inscrire, seul le premier, j'ai dû vendre une vieille voiture, qu'il avait achetée avec le salaire d'un enseignant. L'argent est allé et les douze jours plus tard, j'ai été obligé de verrouiller le fichier et retourner à l'école cram. Après neuf ans de classe préparatoire, a été approuvé lors de la Santa Casa à UNESP et UNICAMP, où j'ai tant rêvé.

De là, j'ai cessé d'enseigner et j'ai commencé à réaliser mon rêve: étudier la médecine. Ce fut alors l'an de grâce 1989. Vivre libre sur le Logement étudiant à Unicamp, et un petit sac de SAE (Service d'aide aux étudiants), j'ai étudié dur. J’ était en 5ème année du cours en 1993, lorsque, pour une négligence d'un de mes professeurs qui n'ont pas le temps de mon diagnostic, j'ai été admis aux l’ unité de soins intensifs de l'Unicamp.

Il y avait quatre jours dans le coma, intubé, respire à travers l'appareil, presque mort. Une autre expression très sérieuse dans ma vie », erreur médicale, le terrain s'étend." Mais il serait même à cette époque, ou dans d'autres deux fois au cours de ces années, je voyais de très près le visage de la mort, la terre me couvrir. Pourquoi? Quand j'étais à l'école préparatoire, avait promis à Dieu que s'il pouvait arriver à être un médecin, d'assister à des gens comme moi dépourvus d'argent. Je crois fermement que cette promesse était que la vie m'a assuré, des années plus tard.

Mon diagnostic est neurocysticercose, une maladie des larves de Taenia Solium tête. Tout au long de ces années, j'ai introduire dans le curriculum de cette maladie: deux comas, des lésions cérébrales qui me ferait enfantillage mentale (excès de joie), la perte de mémoire récent pendant trois ans, une somnolence excessive qui, heureusement, ont été presque inversée après des mois de combats. Aussi conte: trois opérations au cerveau, des fauteuils roulants, des béquilles, hôpital dix-huit ans, de nombreuses présences à la salle d'urgence, trois années de collège perdu et la discrimination à tous les niveaux possibles, imaginables et inimaginables trop. Cependant, je dis que «Dieu est père, beau-père et n'est pas raciste." Il voulait, après tout cela, j'ai fini un livre racontant 300% de victoire au cours d'une lésion cérébrale et ses implications sur la société raciste, classiste et sexist.

Quelles sont les soldes de ce combat?

01 - Depuis 1997, j'ai mon diplôme de médecine, a gagné avec du sang, de la sueur et des larmes dans l'une des universités les plus prestigieuses dans ce pays - Unicamp.

02 - J'ai mon registre dans le CRM (Conseil Régional de Médecine), sous le numéro 91194-CRM SP.
                                                                             
03-J'ai ma santé mentale attestée dans le rapport médical par le chef puis de Neurochirurgie Clinique de la Unicamp - le même professeur qui m'a vu avec incontrôléi émotionnel en 1993.

04 - Depuis j'ai obtenu mon diplôme, je remplis ma promesse: je fais le travail médical bénévole dans la communauté de Vila Brandina à Campinas – SP.

05-Je a travaillé comme médecin généraliste, efficace, dans la municipalité de Campinas depuis cinq ans. Approuvé l'examen médical, sans cacher ma maladie. Pour ce poste, a couru 160 médecins. Seulement 65 ont été approuvées. Je suis la 30ème place.

06 - En 1998, j'ai fait ma sixième IRM du cerveau et finalement consisté mon cysticercus se meurt et que mon problème de santé est en cours de résolution.

07 - Il avait, pendant des années, beaucoup de douleur dans ma poitrine, parce que des millions d'actes d'agression dans la société d'être noir, pauvre, malade et que vous voulez être médecin. Quand techniquement remporté le plus grand combat de ma vie, à l'extérieur, Dieu est venu et a pris beaucoup de mal loin, de sorte que la victoire était aussi le principal lieu - à l'intérieur de la personne. Cela était indispensable, car ils m'ont mis de nouveau n'était pas la désaffection de 500, était L'AMOUR d'une demi-douzaine, principalement des grands amis de ma vie: le Dr Fabrizio, un étudiant de ma première classe, qui n'a pas laissé de moi comme la plupart des gens, la pire période de ma vie et le Professeur Dr. Jamiro, qui est un père pour moi, et répond aux mêmes taudis que j'ai, depuis plus de 30 ans.

08 - Et pour finir en beauté, la plupart de mes patients - à la fois du bidonville que le poste de santé - très friands de mon service, et verbalisé ce pour me rendre plus heureux
Ce conte de fées est vrai posté sur mon livre autobiographique intitulé " Perle Noir - Histoire d'un chemin
Ce conte de fées est publié sur mon livre autobiographique intitulé "Black Pearl - Histoire de vie d'un Noir Médecin réussie”.  La sape du livre a été ecrit pour le écrivain Rubem Alves.




Le livre termine ici. Et maitenant nous allons, sommairemen, renseigner sur cette histoire.
Je travaillai dans la  reseau santé publique du pays pour sept ans et j’ai eté victime de discrimination,  en fonction de l'histoire de ma vie et ma façon d’agir, lent et minutieux, en cherchant éviter fautes.

J'ai travaillé en tant que médecin, en tant que membre du personnel de la mairie de Campinas depuis cinq ans. J'ai été poursuivi en justice et gagné deux procès de travail de licenciement, qui étaient injustes et même criminelle! Épuisée, j'ai décidé de quitter Campinas. J'ai travaillé pendant trois mois dans MATO GROSSO DO SUL et puis j'ai trouvé un autre emploi dans Taquarituba, une ville dans le sud de l'État de São Paulo, où le salaire était très bon. Cependant, j'étais toujours la même personne, à savoir noir et honnête, ce qui implique un grand nombre de mauvaises conséquences dans la vie d'un médecin qui travaille pour le système de santé publique dans mon pays. Je suis resté là pendant onze mois, être licencié à cause d'une véritable monstruosité à Mars 2005.
Fatigué de la lutte, je suis revenue à Campinas pour se rapprocher de mes amis. J'étais en congé de maladie de l'INSS (Institut National de Sécurité Sociale) pour 2 ans et demi. J'ai repris mon travail de bénévole médical faisant dans la communauté de Vila Brandina. Mon livre a été lancé en Avril 2006 et depuis lors, j'ai donné des conférences de motivation au grand public. Cette histoire a été broadcastedin deux moyens parlées et écrites de communication, notamment la télévision, aux niveaux national, régional et international. En Janvier 2008, j'ai été admis le médecin dans le système de santé publique dans la ville de Monte Mor, État de São Paulo, où une fois que j'avais prononcé la conférence. J'y ai travaillé pendant près de trois mois, puis j'ai perdu mon emploi pour ne pas être en mesure d'aider l'ensemble de mon grand volume de qualité technique pacientes aux exigences minimales qu'ils méritaient. J'avais suggéré l'embauche d'un plus médecin pour m'aider et j'ai été congédié quelques semaines plus tard.
J'ai été invité à être le candidat PMDB pour conseiller à Campinas, mais n'a pas eu le temps ou l'argent pour faire campagne - le résultat a été une échec...

Je travaillais dans le secteur de la médecine privée, comme expertise médicale on travaux, à partir de 2008 jusqu'en 2010 lorsque, en raison de l'aggravation de la santé (séquelles psychosomatique de cette histoire), j'ai dû arrêter de travailler
Je reste à disposition pour à donner des conférences autant que possible, et rêve de faire de cette histoire un documentaire et un long métrage de cinéma! Je fais aussi nouvelle édition de l'ouvrage, qui a lancé comme une production indépendante, et m'a obtenu son fichier sur CD. Je suis étudiante de post graduate en expertise médicale.

Mon site est www.draelaine.com et,  en haut debit, on peut voir mon entrevue avec Jô Soares en 2006, rejoué en 2007 et une autre faite avec EPTV (TV Globo régional) en 2009. Email : doutoraelaine@draelaine.com et mes mes téléphones sont:+55 - 19 – 9 9718-5095 (Vivo), +55 - 19 – 9 8361-2618 (Tim) et +55 - 19 – 3225-9569 (résidence).
Récemment, notre projet a reçu un nouveau membre. Le cinéaste Congo-Français Balufu Bakupa-Kanyinda, de renommée internationale, avec des incursions professionnels en Europe, en Afrique et aux États-Unis (voir Google) a vraiment aimé notre projet – il será le producteur réalisateur du film "Perle Noir". Lorsque nous avons des commandites, va embaucher une equipe pour ler tournage.

Je vous remercie de l'attention

Gracieusement, 
Dra. Elaine Pérola Negra[1]
Elaine P. Silva



[1] “Pérola Negra” c’est la version on portugais de Perle Noir.
3 3-"Globo TV" (TV Globo, en portugais) ou tout simplement Globo est un réseau de télévision brésilien, l'un des plus grands réseaux de télévision dans le monde. Jô Soares accueille un talk-show (semblable à David Letterman) au Globo et il est aussi un comédien, auteur, metteur en scène, réalisateur, acteur, peintre et musicien.
4-EPTV est un réseau d'affiliés de Globo dans la région de la ville de Campinas.

Nenhum comentário: